La Roumanie

 Ma terre d'origine,

Celle où j'ai vu le jour le 19 avril 1989, c'est à dire 8 mois avant la mort du dictateur Nicolae Causcescu.


 

Je fus rapidement adopté par un couple de français qui m'ont offert tout l'amour qu'un enfant mérite et une qualité de vie exemplaire.

je n'ai aucune souvenir de mon temps passé à l'orphelinat...

Je n'y ai remis les pieds que depuis l’été 2016

Ce pays est si mystérieux, si magique, là-bas tout peut arriver, la superstition tient une place importante et particulière, là-bas des magnifiques femmes vous envoutes telle des sorcières.


 

Dépourvue de classes moyennes comme en Europe du Nord, la superstition joue un rôle tenace parmi les pauvres.

Place aux voyantes, aux pierres vertueuses, aux forêts hantées

et aux attrapes rêves.

Ici les animaux vagabondent dans les rues

les chiens et chats ont un regard d’êtres humains, ils cherchent la moindre caresse, la plus petite particule d'amour à recevoir et à offrir .

Ici les habitants fabriquent leur propres vins et autres alcools, on boit à tout bout de champs, et lorsque que tout le monde est ivre de joie on jette des verres vides à travers la pièce, et on y entend ce langage turco-espagno-franco-latin s'élever dans les airs, de la bouche des roumains passionnés.

Voici donc un condensé de que cette terre m'a offert de voir.

L’univers d'un pays pauvre matériellement et cependant riche en partage et en émotions

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr